SiriuS - Dictées  des  Maîtres Ascensionnés

Ma plus grande découverte était que le monde Divin
se trouve exactement là où je me trouve, où se trouve chacun d’entre nous.


Tatyana N. MickushinaJe suis née au sud de la Sibérie occidentale, dans la ville d'Omsk, dans un état qui n'existe pas actuellement : en Union soviétique.

Toute ma vie s'est formée en dehors de mes désirs et de mes aspirations. Comme si elle allait d’elle-même.

Je n'ai pas cherché Dieu. Cependant, à l'âge de 15 ans, j’ai subi un traumatisme sportif et, suite aux multiples erreurs de médecins, j’ai commencé à mourir. J'ai eu une septicémie, une infection sanguine générale. Je mourais pendant une semaine à peu près. Et puis de façon tout à fait inattendue, je me suis rétablie.

Quand j'ai repris mes esprits, j'ai soudainement réalisé clairement que j'étais revenue d'un autre monde. Et j’avais été très bien dans ce monde. Beaucoup mieux que dans le monde physique environnant. Deux idées se sont emparées de moi : premièrement, - j'ai compris que Dieu existe et qu'il faut Le trouver, et deuxièmement, - que je dois apprendre.

Cependant, dans la société où je vivais, on prétendait qu'il n'y avait pas de Dieu. Par conséquent, je ne pouvais trouver nulle part où obtenir des connaissances sur Dieu.

J’ai terminé avec mention une université technique et j'ai travaillé pendant 13 ans au bureau d'études sur la conception des techniques spatiales.

Puis la perestroïka a commencé et on a cessé de payer le salaire. J'ai étudié la comptabilité et travaillé pendant 10 ans en tant que chef comptable dans une petite entreprise.

En 1997, j'ai trouvé l'Enseignement de l’organisation américaine Summit Lighthouse. J’ai visité plusieurs événements de cette organisation, qui ont eu lieu en Russie.

Beaucoup de personnes que je connaissais voulaient être messagers et canaliser les dictées des Maîtres. Moi, je ne le voulais pas. Mais je me souvenais de plus en plus de ce que j'avais compris à l'âge de 15 ans : je devais trouver Dieu.

En 2000, une personne est apparue dans ma vie qui a proposé de m'apprendre à méditer. Je ne voulais pas méditer.

Cependant, après de nombreuses demandes persistantes de cette personne, j'ai accepté d'essayer.

Dans deux mois à peine, j'ai commencé à entendre mon Soi Supérieur. Puis j’ai commencé à entendre mon Enseignant sur le plan subtil. Un Enseignant remplaçait un autre : Kuthumi, Sanat Kumara, Surya, Maîtreya, Seigneur Shiva ... Au cours des méditations, un travail grandiose se passait avec ma conscience et mon subconscient. On m'apprenait à entendre les Maîtres. J'ai commencé à Les entendre de mieux en mieux.

Trois ans ont été nécessaires aux Maîtres pour ouvrir mes chakras et ajuster mon système de chakras.

En 2002, pendant 4 mois, j'ai passé un grand test. Si on m'avait proposé de le refaire, je n'aurais pas pu. J'ai été complètement détruite. Parfois, je n'avais même pas la force de me préparer à manger.

Avant le nouvel an 2003, le Seigneur Maîtreya est venu, et en Sa présence, j'ai soudainement ressenti une humilité extraordinaire devant la volonté de Dieu. J'ai réalisé que je ne suis qu'un petit grain de sable entre les mains de Dieu. Il m'aime infiniment. Et moi, je L'aime. A tel point que je suis prête à obéir à tout ce qu'Il dira. Et si Dieu voulait que je meure, je me soumettrais avec joie à Sa volonté.

Lorsque pendant trois méditations de suite, j'ai réussi à atteindre un tel degré d'humilité, le test a pris fin.

J'ai continué à méditer. C'étaient des méditations absolument étonnantes. Une fois, je suis tombée dans un état de félicité totale, lorsqu’on a tout atteint et il ne fallait plus aller nulle part. Un état de paix complète et de bonheur complet. Je ne ressentais pas mon corps. La seule chose que je voulais que cet état ne me quitte jamais. Mais ensuite, tout s'est terminé.

C'était ma plus grande découverte : le monde Divin se trouve exactement là où je me trouve, où se trouve chacun d’entre nous. Et seul notre niveau de conscience, nos vibrations, nous séparent de ce monde.

Tout le chemin vers Dieu ne se trouve pas à l'extérieur. Il est à l'intérieur de moi.

En 2004, pendant une méditation, j'ai appris que j'avais reçu la Robe du Messager de la Grande Fraternité Blanche.

La Grande Fraternité Blanche est le nom de la communauté des Êtres de Lumière qui ont atteint une étape suivante de l’évolution. Ils sont dans les sphères plus subtiles de l'Être. Le mot «Grande" signifie un niveau élevé des réalisations spirituelles de ces Êtres. Le mot «Blanche» symbolise la lueur blanche impeccable des auras de ces Êtres de Lumière. Le mot "Fraternité" parle des principes complètement différents de la relation entre ces Êtres de Lumière. Ils sont constamment dans un état d'Amour et d'unité les uns avec les autres et avec le Créateur de cet univers.

La Robe du Messager de la Grande Fraternité Blanche est donnée aux individus ayant suivi une formation spéciale, à ceux en qui la Fraternité a confiance pour représenter Ses intérêts sur le plan physique. La Robe permet à l'aide d'une technique spéciale de canaliser et de transmettre avec un haut degré de fiabilité les Messages des Êtres des Sphères Supérieures de l'Être à l'humanité.

J'ai enregistré cet événement dans mon carnet de note et pendant quelque temps je ne m’en souvenais pas. Je pensais que si j'avais vraiment la Robe du Messager de la Grande Fraternité Blanche, elle devait alors se manifester sur le plan physique.

En ce moment, j'étais en correspondance avec une femme des Etats-Unis. Elle canalisait les dictées des Maîtres Ascensionnés à cette époque et était capable de communiquer avec eux. Une fois dans ma correspondance, je l’ai informée que j’avais la Robe du Messager de la Grande Fraternité Blanche.

À l'époque, je travaillais comme comptable et il me semblait que je vivais simultanément dans deux mondes : pendant les méditations - dans le monde Divin et le reste du temps - je suis un comptable ordinaire.

Le 31 août 2004, j'ai été licencié sous un prétexte complètement ridicule : j'ai omis une lettre dans un ordre de paiement.

J'avais 46 ans. Je me suis inscrite au service de l'emploi, mais je n'ai pas été embauchée en raison de mon âge. Il était impossible de trouver un emploi, car j'étais "trop vieille".

Le 3 mars 2005, ma connaissance américaine m'a écrit pour m'annoncer que le Maître Morya s'était adressé à elle pour lui dire que ma Robe du Messager de la Grande Fraternité Blanche devenait active et que je devais commencer à canaliser les dictées des Maîtres.

J'ai répondu que j'entendais les Maîtres, mais je n'avais jamais reçu de Dictées de Leur part. Alors elle m'a écrit encore et encore.

C'était le matin en Amérique, chez moi il faisait une nuit avancée. Je lui ai écrit que si les Maîtres venaient me donner des Dictées, elle serait la première personne à le savoir. Je me suis endormie.

Quand le lendemain j'ai commencé à méditer, Sanat Kumara est venu à moi. J'ai vu que toute la pièce était remplie de brouillard rayonnant jaune-rose. Sanat Kumara a dit qu'il voulait donner un Message à travers moi.

J'ai dit que j'aurais aimé le canaliser, mais j'avais la grippe et le rhume.

Il a dit : "J'envoie un rayon de guérison»". Une minute après, je n'avais plus de rhume, et tous les symptômes de grippe ont disparu.

J'ai reçu le premier Message des Maîtres. Cela s'est passé le 4 mars 2005.

Les Maîtres continuaient à venir tous les jours. Et chaque jour, je recevais un Message. Les Maîtres étaient différents. Plus de 50 êtres de Lumière de différents mondes.

Ainsi, un mois s’est écoulé. Je continuais à fréquenter le service de l'emploi, mais il n'y avait pas de travail pour moi.

Mon argent touchait à sa fin et j’étais obligée de limiter ma nourriture. Je mangeais une demi-tasse de flocons d'avoine le matin et une demi-tasse de gruau de sarrasin ou de riz le soir.

Et les dictées continuaient tous les jours sans interruption. La condition des Maîtres était que je mettrais les dictées le même jour sur mon site «Sirius» https://sirius-ru.net.

Toute seule, je n’arrivais pas à comprendre comment tout cela se passait et s'il y avait une valeur quelconque dans ce que j'écrivais. J'ai été gênée par le fait que ma connaissance américaine, après les cinq premières dictées que j'avais canalisées, a écrit que je devais arrêter de canaliser les Dictées, car je les canalisais soi-disant de mon subconscient.

J'ai commencé à m'adresser à mes connaissances, ils m’envoyaient à leurs connaissances, à des clairvoyants. Tous ceux à qui je me suis adressée, ont confirmé que les Messages que je canalisais étaient vraiment d'origine Divine.

Les dictées continuaient. Mars, avril, mai et juin. Au début du mois de juin, il m'est devenu difficile de garder le rythme de travail. Je me levais le matin et j'avais une seule idée : je dois canaliser une Dictée. La soirée venait rapidement et j'avais une seule idée : demain je dois canaliser une Dictée.

C'était très difficile. Quatre mois de travail dur, quand il fallait entendre ce qui n’est pas entendu, voir ce qui n’est pas visible.

Mais ce n'était que le premier cycle de Messages que les Maîtres ont donné à travers moi.

Ensuite, il y avait 12 ans de travail aussi intense.

Je ne pouvais plus vivre en ville. Grâce à l'aide des gens, j'ai réussi à construire une maison près d'Omsk.

Dans cette maison, j'ai canalisé des Messages jusqu'en 2012.




Le 19 avril 2012, la clôture de bois autour de ma maison a été incendiée de quatre côtés. Le feu a rapidement gagné les pins et bouleaux. La hauteur de la flamme était supérieure à 10 mètres. C'était un mur de fumée et de feu.

Il y avait 5 personnes avec moi, qui sont venues en aide. Nous avons été obligés de nous cacher du feu à l'intérieur de la maison, car il y avait une grande chaleur et la fumée dehors.

Je suis montée à la mansarde pour prendre mes affaires. Cependant, j’ai entendu le revêtement sous le toit se décoller à cause du feu. Au-dessous du revêtement il y avait de la mousse. Tous ces matériaux sont très inflammables, et la fumée après leur combustion est toxique. Et en ce moment j'ai compris que nous serions tous brûlés. C'est inévitable.

Je me suis souvenue qu’il fallait demander l'aide de Dieu. J'ai commencé à crier : «Archange Michael! Au secours! Au secours! Au secours! ".

Après plusieurs appels, j'ai réalisé que le revêtement a cessé de se décoller et que le bruit du feu semblait s'être atténué. Plus tard, j'ai vu qu’un pin, qui touchait le revêtement de la mansarde avec ses branches, a soudainement cessé de brûler. Des traces du feu ont atteint ses branches inférieures, les branches inférieures étaient carbonisées, mais le pin s'est éteint de lui-même. Personne ne l'a éteint.

Le fait que nous avons alors été sauvés n’était qu'un miracle.

J'ai été obligée de quitter la Russie sur l'instance des Maîtres. Je me déplaçais tout le temps à la recherche d'un lieu où je pourrais travailler et canaliser les Messages.

Au total, j'ai canalisé environ 500 messages et plus de 70 livres ont été écrits. De nombreux livres ont été traduits en anglais, allemand, bulgare, letton, lituanien, portugais, arménien et en quelques autres langues.

J'aimerais que, grâce aux Messages que j'ai reçus, les gens comprennent que Dieu est exactement là où nous sommes. Et seul le niveau de nos vibrations nous sépare de Lui.

En fait, nous sommes tous Dieu dans l'incarnation. À travers chacun de nous, Dieu se manifeste.

Tatiana Mikouchina
Amour et Lumière !


Traduit par Lioudmila Chkliarevskaya.